Le stress de l’examen

1458

Le stress est le premier facteur incriminé par les candidats en cas d’échec au permis de conduire, voici de précieux conseils pour le vaincre.


Conseils pour vaincre son stress

Confiance en soi et en sa conduite

Vous devez vous sentir prêt avant de vous présenter au permis de conduire. Cela veut dire notamment que vous ayez au moins réussi à conduire une heure sans commettre de fautes. Si vous commettez quelques imperfections de temps en temps, peu importe. Le plus important et que vous savez bien conduire, il s’agit simplement pour vous d’être en forme et de donner le meilleur de vous le jour J.

Relativiser la difficulté de l’examen

Même si l’examen a certes un peu gagné en difficulté au fil du temps, si des millions de gens l’ont eu avant vous c’est bien que réussir son permis est accessible à n’importe qui.

Vous avez le droit à l’erreur : ne vous crispez pas à la moindre imperfection. Vous pouvez vous tromper sans pour autant abandonner vos chances de réussite. Connaissez les erreurs éliminatoires du permis pour toujours avoir un œil sur votre ennemi. Toutefois, si vous commettez une erreur de ce type, c’est certainement que vous n’êtes pas encore tout à fait prêt pour circuler seul en toute sécurité.

Le moniteur est un être humain. Dites vous qu’il est là pour vérifier vos compétences et les valider; non pas pour vous sanctionner.

Le stress est une réaction naturelle

Il est normal de ressentir une importante dose de stress le jour d’un concours. Les personnes qui ne le subissent pas ne sont pas forcément plus avantagées car il permet d’optimiser ses capacités lorsqu’il est bien géré. Ainsi, le plus important et d’avoir les armes pour combattre le surplus de stress.

Des solutions contre le stress

Dans certains cas d’échecs, à répétition ou non, ce n’est pas le niveau de conduite qui pose problème mais ce stress néfaste qui empoisonne le conducteur dés qu’il prend place au volant.

Des thérapies et techniques permettent de le soigner ou du moins réduire l’impact du stress. Il ne faut pas hésiter à traiter le problème auprès de spécialistes s’il devient handicapant ou dure, afin d’éviter la cristallisation de ces situations de stress qui peuvent devenir ingérables.

D’autres solutions sont à portée de main comme les techniques de relaxation, d’imagerie mentale ou des exercices de respiration. Vous trouverez des livres ou articles intéressants sur internet qui abordent ces techniques avec sérieux. N’hésitez pas à en essayer plusieurs (avant une heure de conduite par exemple), afin de trouver celle qui vous correspond le mieux.