Les zones 30

168

Les zones 30 est un exercice fréquent lors de l’examen du permis de conduire. Les portions limitées à 30 km/h ne sont généralement pas les plus difficiles, il serait dommage de rater l’examen par excès de négligence.


Les limitations de vitesses sont toujours justifiées

Bien que certains parcours pourraient laisser penser le contraire, l’aménagement des routes est conçu avec une grande logique. Ainsi, les zones 30 ne sont pas implantées pour embêter les automobilistes pressés mais répondent bien à des critères précis comme le besoin de protéger des sorties d’école, rues étroites, une zone résidentielle ou autres.

Les pièges à éviter

  • Les inspecteurs du permis aiment particulièrement les conduites souples : cette compétence sera évaluée sur l’adaptation de la vitesse et la manière d’aborder les ralentisseurs, souvent fréquents dans ces portions de ville.
  • Ne faites pas de zèle en roulant à moins de 30 km/h alors que rien ne justifie cette allure. Vous risquerez ainsi de passer pour un conducteur trop peu sûr de lui.

Les “plus”

  • Selon la zone, il peut être préférable de rouler globalement en 3ème ou en 2ème vitesse.  Privilégiez toujours, dans la mesure du possible, une vitesse supérieure afin d’adopter une conduite plus économique.
  • Dans l’idéal, seul un petit coup de frein bien dosé avant le ralentisseur suffit pour le passer avec douceur. Essayez de le relâcher délicatement juste au moment ou les roues attaquent le dos-d’âne, le passage de l’obstacle sera plus agréable.