Conseils sur la gestion des feux tricolores

136

Les feux tricolores sont nécessaires pour réguler la circulation dans certains cas où elle se fait dense. Nous en rencontrons partout, c’est pourquoi il faut toujours se méfier des pièges contextuels qu’ils peuvent présenter.



Cas d’école

Vous circulez à l’approche d’un feu vert

Ce qu’il faut faire :

  • Garder son sang froid et s’aider de quelques indicateurs courants :
    • Savez-vous si le feu est vert depuis un long moment ? La durée minimale du vert est de 6 secondes, c’est le cas sur les axes minoritaires. En général un feu vert dure entre 10 et 20 secondes sur les routes moyennes de ville. Sur les grands axes de circulation elle peut augmenter considérablement.
    • Le feu du passage pour piéton parallèle à ma voie est-il vert ? Cet indicateur n’est pas fiable à tous les coups mais si ce feu pour piéton est rouge alors très souvent, le feu vert qui vous concerne devrait bientôt virer au orange.
    • Si il s’agit d’un grand boulevard avec des feux coordonnées, les feux suivants sont-ils rouges ? Ils ne s’allument pas au hasard, en général ils s’accordent dans une suite logique pour faciliter le passage sur axes principaux.
  • Relever le pied de la pédale d’accélérateur et le mettre au dessus du frein. Accélérez à nouveau à quelques mètres du feu pour conserver une vitesse raisonnable si sa couleur vous le permet. En règle générale, en ville vous devriez être en troisième vitesse.

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Fixer toute son attention sur le feu tricolore sans maintenir sa vigilance sur les dangers extérieurs tels que les piétons, deux-roues et autres voitures.
  • Accélérer en espérant forcer le destin.

Le vert vire au orange :

A savoir : le feu orange dure en général 3 secondes en agglomération et 5 secondes hors-agglomération.

Si vous avez été assez vigilant à l’approche du feu, il n’y a pas de raison que vous tombiez dans le piège.

En général un conducteur met 1 seconde à réagir. Si vous êtes en ville et assez proche du feu (de 0 à 15 mètres) et que vous roulez entre 40 et 50 km/h alors il est préférable de maintenir l’allure pour passer le feu. Il serait dangereux de s’engager dans un freinage serré car vous pourriez être suivi de près ou dépasser la ligne du feu, ce qui est strictement interdit.

Au-delà de 15 mètres (environ) vous devriez avoir le temps d’effectuer un freinage propre sans mettre en danger les utilisateurs qui vous succèdent.

A prendre en compte : par temps pluvieux la distance de freinage est plus longue.

Le réflexe fondamental reste de regarder dans le rétroviseur intérieur avant de freiner.

Le feu est rouge

Profitez de cette pause pour obtenir un maximum d’information sur l’itinéraire, les panneaux, le marquage au sol etc.

Anticiper les événements à venir est un bon moyen de rester concentrer pour contrer l’impact négatif du stress de l’examen et se maintenir dans les conditions optimales de conduite.

Contextes à pièges

Si tout se déroule sans problème, réussir l’étape du feu tricolore est un véritable jeu d’enfant. Cependant, certaines situations bien particulières dérangent les automatismes et provoquent l’arrivée d’erreurs grossières et éliminatoires.

Erreur courante

Il peut s’agir d’un calage, d’un deux roues ou piéton négligent, d’un gros véhicule (tel qu’un camion, tracteur, ambulance) vous perturbant, d’un véhicule de secours dont les sirènes retiennent toute votre attention ou alors d’un conducteur dont le comportement vous inquiète. Vous êtes obnubilé par l’action qui vous entoure et vous engagez sous le feu dés que la situation s’améliore (le véhicule lourd est distancé, votre moteur a redémarré, le véhicule de secours vous a dépassé etc).

Il est indispensable de toujours contrôler l’état du feu. Entre temps il a pu changer de couleur, vous devez donc marquer l’arrêt. Cette erreur arrive très souvent lorsque les candidats sont soumis à un stress mal contrôlé et accentué lorsque les situations énoncées se présentent.

Il peut vous sembler impossible de faire cette faute : gardez toujours en tête que certains usagers de la route ont des comportements dangereux et imprévisibles qui peuvent vous faire perdre vos moyens. Soyez vigilants et cherchez à toujours devancer les obstacles qui vous feront face.

Morale

Cette règle est simple mais inévitable : contrôlez systématiquement les conditions de circulation avant de vous engager sous un feu ou dans une intersection, quelles que soient les circonstances. Ne vous fiez pas non plus à un premier contrôle car les conditions de circulation évoluent très vite.