Le démarrage en côte

2130

Le démarrage en côte est aussi incontournable que redoutable pour les conducteurs débutants : il est en effet impossible de ne pas être confronté à un démarrage de ce type au moins une fois durant ces leçons, or, il peut occasionner un calage ou pire encore un recul important donc dangereux du véhicule. Voici deux solutions qui vous aideront à atteindre les sommets de la conduite.



Sans frein main :

Le démarrage en côte peut être allègrement surmonté sans frein à main pour peu que l’on arrive à trouver facilement le point de patinage de l’embrayage et que l’on ait le pied droit réactif. La démarche à adopter :

  1. Vous êtes à l’arrêt : votre pied gauche débraye (il enfonce la pédale d’embrayage) à fond, vous avez le pied droit enfoncé sur le frein (obligatoire : dans le cas contraire votre véhicule reculerait puisque la chaussée est inclinée) et vous avez enclenché votre première vitesse.
  2. Vous gardez le pied droit enfoncé sur le frein. Pendant ce temps, vous relevez le pied gauche tout doucement (pour éviter de caler) de manière à trouver le point de patinage : il est atteint lorsque votre pied et le véhicule commencent à trembler légèrement. En résumé. Vous avez désormais le pied droit sur la pédale frein et le pied gauche au niveau du point de patinage de la pédale d’embrayage.
  3. Une fois que vous voulez repartir, lâchez doucement le frein puis appuyez sur l’accélérateur pour aider le véhicule à démarrer. Vous n’avez plus qu’à avancer normalement en relâchant petit à petit l’embrayage.

Cette méthode est celle qui est la plus souvent utilisée le jour du permis de conduire.

Avec frein à main : la sécurité

Cette technique est à conseiller lorsque le risque de recul est important, comme c’est le cas dans les fortes pentes, ou de manière générale aux candidats du permis de conduire qui éprouvent des difficultés avec la première technique. Le démarrage en côte avec frein à main se révèle également moins fatiguant pour l’embrayage.

Voici son principe :

  • Vous êtes à l’arrêt : votre pied gauche débraye, votre première vitesse est engagée et vous avez mis le frein à main.
  • De manière très progressive, vous donnez du régime au moteur en accélérant (pied droit) et en relâchant l’embrayage progressivement. Vous devez entretenir ensuite un minimum ce régime moteur.
  • Au moment du départ, enlevé doucement le frein à main afin que la voiture puisse partir doucement.

Dans les deux cas, adaptez toujours votre régime moteur en fonction de la côte et du gabarit de votre véhicule.