Comment arrêter de caler

1315

Le calage est une peur permanente pour les conducteurs débutants. Rien n’est plus stressant que de sentir le moteur s’éteindre, le moniteur soupirer et les voitures klaxonner. Les conseils pour que le calage ne soit plus qu’un mauvais souvenir pour vous.

Comprendre le calage

Si vous calez au démarrage, c’est que vous avez lâché l’embrayage avec le pied gauche trop vite : Vous n’avez pas stabilisé le moteur à une vitesse suffisante (tour/minute) qui s’arrête donc.

Notez que les moteurs à essence calent beaucoup plus facilement que les moteurs diesels qui sont plus souples au démarrage.

Une gymnastique simple à comprendre

Explication de la gymnastique à réaliser en 4 étapes :

  1. Vous êtes à l’arrêt, vous devez donc enfoncer la pédale d’embrayage à fond avec le pied gauche et enclencher la première vitesse.
  2. Vous relâchez doucement le pied gauche de manière à trouver le point de patinage : la voiture commence à trembler et à avancer légèrement.
  3. Une fois que vous avez trouvé le point de patinage, gardez le pied gauche au même niveau et appuyez sur l’accélérateur avec le pied droit.
  4. Vous n’avez plus qu’à procéder à deux actions symétriques et simultanées : appuyer sur l’accélérateur avec le pied droit tout en relevant l’embrayage avec le pied gauche.

Bien sûr, il vous faut essayer de réaliser ces étapes de la manière la plus fluide possible.

Note pour les moteurs diesels

Il est possible de démarrer avec une voiture à moteur diesel simplement en relâchant doucement l’embrayage. Cependant, cette pratique ne fonctionne pas avec tous les véhicules, notamment avec les véhicules à essence ne qui nécessitent d’accélérer très tôt. C’est pourquoi il vaut mieux prendre tout de suite les bonnes habitudes en suivant les étapes décrites ci-dessus. Vous verrez, c’est un vrai jeu d’enfant une fois cette gymnastique apprivoisée !