Tourner à une intersection

Tourner à une intersection

« Vous prendrez à gauche à la prochaine intersection », la voix de l’inspecteur du permis de conduire se fait implacable et cinglante mais vous gardez votre sang froid. Pourquoi ? Et bien parce que vous avez lu cet article très complet sur la question et que vous allez lui montrer comment un conducteur digne de ce nom tourne à une intersection 😉 !

La démarche à suivre

Voici les démarches à suivre lorsque vous voulez tourner à une intersection :

  1. Vous contrôlez devant vous (notamment l’intersection), derrière vous (rétroviseur intérieur) afin de prendre des informations.
  2. Vous signalez votre attention de tourner en activant le clignotant du côté où vous souhaitez tourner.
  3. Adaptez votre allure en arrivant à l’intersection. Généralement il faut tourner en deuxième vitesse voire en première lorsque l’intersection est très étroite.
  4. Vous arrivez au niveau de l’intersection, juste avant de tourner vous devez contrôler le rétroviseur et l’angle mort du côté où vous voulez tourner.

Note sur la trajectoire

Quelque soit l’intersection, pensez à aller loin dans l’intersection, c’est à dire à ne pas couper le virage trop tôt pour rester bien positionné.

Schémas explicatifs :

 

Tournant intersection

La trajectoire est mauvaise car elle coupe le virage. Elle entraîne un mauvais positionnement et donc un risque de collision avec les véhicules venant de gauche.


Tournant à une intersection

La trajectoire "perpendiculaire" est bonne : les voies sont respectées.


Tags:

3 commentaires pour Tourner à une intersection

  1. Mael on 18 août 2011 at 21 h 52 min

    Moi, mon gros problème c’est le glissement de 1ère, j’y comprends rien! Bon ça va de mieux en mieux c’est sûr mais faut vraiment apprendre à distinguer les rues avec une bonne visibilité et celles où on ne voit pas grand chose! Pas évident là où j’habite!

  2. Sacha on 30 janvier 2012 at 11 h 59 min

    Bonjour,
    Un grand merci pour vos précieux conseils!
    Je pense que ca peut être utile d’évoquer la reprise première dans des intersections à la mauvaise visibilité. Aussi les « stop-s »: j’ai été enguelée par la directrice d’autoécole que je n’ai pas attendu assez longtemps pour démarrer (selon elle il faut compter jusqu’à trois pour avoir des informations optimales).
    Autre chose: circulation avec des obstacles: les moniteurs (exprès ou pas?) m’amènent très souvent dans les rues étroites avec une mauvaise visibilité+ à double sens et avec des voitures qui roulent vers moi et (quelle chance!) les travaux.
    Merci d’avance

    • pilote on 8 février 2012 at 19 h 01 min

      Bonjour,
      Merci pour vos suggestions (la règle des trois secondes notamment) dont je tiendrai compte dans de prochains articles. Les moniteurs se plaisent effectivement à tester leurs apprentis en les faisant passer par des « trajets-traîtres ». Néanmoins, les inspecteurs ne cherchent pas, en général, à piéger les candidats, mais simplement à vérifier leurs compétences.

      Bonne conduite à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *