Bien maîtriser les pédales

Une histoire de pédales

 

Au commencement il y avait les pédales : selon la légende, chaque moniteur digne de ce nom se doit d’expliquer avec patience l’utilisation des pédales à chaque conducteur débutant. Or, pour peu que le moniteur soit dans un mauvais jour et manque de patience ou bien que l’élève perde les pédales lors des premières leçons, il y a fort à parier que nos deux protagonistes finiront par se taper sur les pieds ! Voici un petit récapitulatif sans prétention qui pourra peut être aider ceux qui se sont emmêlés les pattes et les idées durant leurs premières heures de pratique.

Les présentations

Avant de pratiquer, il est nécessaire de présenter rapidement nos trois belles dames. Pas d’inquiétude, nous n’entrerons pas dans des considérations trop techniques, j’en serais bien incapable !

La pédale d’embrayage : l’incomprise

Aussi vaillante que mal-aimée, la pédale d’embrayage souffre de la (légère) gymnastique qu’elle demande aux conducteurs : sa gestion est souvent anxiogène est l’on est forcé d’admettre que le calage a encore un bel avenir devant lui tant que les boites manuelles seront à l’ordre du jour.

  • Utilité : l’embrayage permet d’accoupler et de désaccoupler le moteur et les organes de transmission. Grossièrement, à manier la boite de vitesse et de changer les vitesses.
  • Position : la pédale d’embrayage se situe complètement sur la gauche et doit donc être intégralement maniée avec le pied gauche. Entre chaque mouvement de débrayage/embrayage, une petite cale permet de reposer le pied.
  • Notes : attention à ne pas mélanger les termes et les notions :
    • Débrayer, c’est enfoncer la pédale d’embrayage. Débrayer signifie schématiquement séparer le moteur des roues.
    • Embrayer, c’est relever la pédale d’embrayage. Embrayer signifie schématiquement mettre en contact le moteur et les roues.

Point de patinage

C’est l’objet de toutes nos attentions : il nous permet de remettre en contact les roues et le moteur en douceur avant d’appuyer sur l’accélérateur et de démarrer en douceur. On le trouve en relevant doucement son pied jusqu’à sentir que la voiture se met à vibrer légèrement.

La pédale de frein : notre salut

Si on l’associe à la prudence, la pédale de frein des voitures utilisées pour les formations de conduite a souvent beaucoup de mordant car les véhicules utilisés sont souvent jeunes et bien entretenus. De plus, freiner n’est pas piler, et un freinage est potentiellement très dangereux.

  • Utilité : survivre ! Ceux qui doute encore de son utilité devraient aller faire un petit tour du côté des Alpes. Plus sérieusement, la force de freinage est proportionnel à la pression exercée sur la pédale : il s’agit d’avoir le pied sensible.
  • Position : elle se situe au milieu des deux autres pédales. Elle est à manier avec le pied droit : celui-ci doit en effet jongler constamment entre les deux soeurs ennemies que sont les pédales de frein et d’accélérateur.

La pédale d’accélérateur : la sulfureuse

Elle est l’objet de tous nos fantasmes et fait vibrer les hommes autant que les machines.

  • Utilité : avancer et réguler la puissance du moteur de manière très sensible selon la pression exercée avec le pied droit. Il y a accélérer et accélérer.
  • Position : elle se situe complètement à droite de ses deux compatriotes.

Schéma des pédales du véhicules

Voici un schéma très sommaire récapitulant les trois pédales à manier, il sera peut être utile aus débutants n’ayant pas encore commencer la conduite.
schéma des pédales d'une voiture

Tags: , ,

4 commentaires pour Bien maîtriser les pédales

  1. bj on 24 août 2011 at 21 h 51 min

    bonjour,
    il me semble qu’il existe des voitures sans pedales d’embrayage ?
    lesquelles ?
    la différence… la facilité ?
    merci

    • pilote on 30 août 2011 at 18 h 15 min

      Il existe effectivement des voitures sans pédale d’embrayage. Pour résumer :
      Des véhicules dotées d’une grille de leviers de vitesse standard (il faut passer les vitesse manuellement avec la main sans enclencher l’embrayage).
      Des véhicules équipés de boites entièrement automatiques (aucun changement de vitesse manuel à effectuer).

      L’avantage est effectivement la facilité dans la conduite. Néanmoins, surtout sur les voitures anciennes peu perfectionnées sur ce point là, il est courant qu’elles consomment un peu plus que celles munies de boites de vitesses manuelles.

  2. BENNASRI on 23 décembre 2011 at 12 h 21 min

    Bonjour,

    Serait-il possible d’obtenir une explication sur le frein moteur ? Et comment peut-on le maîtriser afin d’éviter d’appuyer inutilement sur la pédale de frein au quotidien ?

    Comment réussir une sortie d’autoroute lors de la voie de décélération ? La peur de ma vie mais je maîtrise la situation psychologique, quant à la conduite, je me considère tantôt dangereuse tantôt prudente, si je roule à 110km par heure en tant que jeune conducteur, je suis donc en cinquième, comment faire pour réduire ma vitesse sans être un danger pour les autres usagers car le but est d’utiliser le frein moteur sans toucher la pédale de frein (je n’ai pas eu mon permis à cause de cette ça, je n’ai donc pas cette compétence).

    Il faut donc anticiper !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!selon moi pour bien conduire, facile à dire mais pas facile à faire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Voici mon hypothèse : je mets mon clignotant de droite pour prévenir que je ne vais pas tarder à sortir , cette manipulation est-elle faite trop tôt ou trop tard, je ne sais pas ? J’ai pas de repère précis sauf le panneau de sortie de signalisation avancée.

    Je réduis ma vitesse de 20km/heure en restant sur la chaussée de droite, je passe donc de 110km/h à 90km/h en décélérant tout ceci en contrôlant mon rétro intérieur arrière et les usagers de derrière, puis je passe de 90km/h à 70km/h lorsque je suis proche de la sortie, 20km de moins , je rétrograde donc pour être en 4ème et je ne touche pas la pédale de frein, c’est le frein moteur qui agit pour ralentir.Suis-je dangereuse en adoptant ce comportement de conduite car ma vitesse est réduite et que je ne freine pas ? Je l’ignore car les usagers confirmés de derrière qui roulent à 130km/heure peuvent vite me rattraper.

    Par conséquent, je pense qu’il faut laisser une distance de sécurité de deux bandes en arrière pour éviter une collision et de deux bandes en avant ( à vérifier) pour éviter une collision en avant afin d’opérer cette commande de réduction de vitesse selon moi.

    Ensuite, lors du changement de direction, je quitte l’autoroute, je contrôle les angles mort gauche et droite , ce que je ne faisais pas avant dans cette situation ou dans d’autres, une prise de conscience m’est subitement apparue suite à une vidéo d’un moniteur en conduite sur un rond-point, je n’ai pas envie d’écraser un piéton, une motocyclette ou un motard ,un miracle, je sens que ma conduite va être mieux maîtrisée!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! J’ai plutôt intérêt je suis en conduite accompagnée avec mon père, je dois donc être responsable et surtout je tiens à ma vie et à celui de mon père et des autres usagers.

    Ensuite, j’emprunte le voie de décélaration où je roule à 70 km/h et je suis prête à rouler sur cette voie car tout le travail a été fait avant et que le code de la route m’oblige à rouler à 70km/h, je suis donc en 4ème une fois de plus, puis la suite logique vous la connaissez, avant d’arriver à un cédez le passage je réduis ma vitesse jusqu’à 60km pour ensuite être en 3ème puis en deuxième dès que mon compteur affiche 40km et je ralentis pour arriver à 20km, j’arrive donc en face du panneau cédez le passage à 20km/heure et tout le rétrogradage de la 5ème à la 2ème sera opéré sans avoir toucher la pédale de frein, c’est le frein moteur qui bosse , voilà mon film et dans la réalité???????????????????????????

    En clair, quelle est la bonne conduite à suivre pour maîtriser une bonne sortie d’autoroute de A à Z sans être dangereuse?

    J’espère obtenir une réponse car je n’ai pas accès à des leçons de conduite pour des raisons financières et les accompagnateurs ne sont pas des moniteurs!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Merci, une battante qui veur réussir à obtenir son permis.

    • pilote on 9 février 2012 at 19 h 23 min

      Bonjour,
      Pardon pour le délai de réponse, peut être que ce commentaire arrive trop tard mais je tiens quand même à vous éclairer au cas où pour le principe.Un prochain article sur le frein moteur devrait voir le jour avant le mois de mars.
      Je suis étonné que vous n’ayez pas eu votre permis pour avoir mal utilisé le frein moteur, à moins que vous ne l’aviez pas du tout utilisé. En effet, si il est essentiel de comprendre son fonctionnement pour avoir une conduite sûre et fluide, il est notamment impossible de réussir correctement de nombreuses sorties d’autoroute sans utiliser la pédale de frein !
      Le frein moteur est là pour assister le freinage afin qu’il ne soit pas brusque et que l’allure se réduise progressivement (c’est pour cela qu’il est beaucoup plus important lorsque les vitesses sont basses).
      Le plus important est de « viser » des points de repères en se fixant une allure à atteindre (exemple : « au prochain panneau, je dois être à 60km/h) , de rétrograder de manière dynamique les vitesses afin que le frein moteur soit suffisamment efficace, et de freiner par petites touches.

      J’espère vous éclairer avant le prochain article.

      Bon apprentissage, ou bonne conduite si vous l’avez déjà obtenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*