Comment arrêter de caler

Arrêter de caler au démarrage

Le calage est une peur permanente pour les conducteurs débutants. Rien n’est plus stressant que de sentir le moteur s’éteindre, le moniteur soupirer et les voitures klaxonner. Les conseils pour que le calage ne soit plus qu’un mauvais souvenir pour vous.

Comprendre le calage

Si vous calez au démarrage, c’est que vous avez lâché l’embrayage avec le pied gauche trop vite : Vous n’avez pas stabilisé le moteur à une vitesse suffisante (tour/minute) qui s’arrête donc.

Notez que les moteurs à essence calent beaucoup plus facilement que les moteurs diesels qui sont plus souples au démarrage.

Une gymnastique simple à comprendre

Explication de la gymnastique à réaliser en 4 étapes :

  1. Vous êtes à l’arrêt, vous devez donc enfoncer la pédale d’embrayage à fond avec le pied gauche et enclencher la première vitesse.
  2. Vous relâchez doucement le pied gauche de manière à trouver le point de patinage : la voiture commence à trembler et à avancer légèrement.
  3. Une fois que vous avez trouvé le point de patinage, gardez le pied gauche au même niveau et appuyez sur l’accélérateur avec le pied droit.
  4. Vous n’avez plus qu’à procéder à deux actions symétriques et simultanées : appuyer sur l’accélérateur avec le pied droit tout en relevant l’embrayage avec le pied gauche.

Bien sûr, il vous faut essayer de réaliser ces étapes de la manière la plus fluide possible.

Note pour les moteurs diesels

Il est possible de démarrer avec une voiture à moteur diesel simplement en relâchant doucement l’embrayage. Cependant, cette pratique ne fonctionne pas avec tous les véhicules, notamment avec les véhicules à essence ne qui nécessitent d’accélérer très tôt. C’est pourquoi il vaut mieux prendre tout de suite les bonnes habitudes en suivant les étapes décrites ci-dessus. Vous verrez, c’est un vrai jeu d’enfant une fois cette gymnastique apprivoisée !

 

15 commentaires pour Comment arrêter de caler

  1. Mael on 29 juin 2011 at 17 h 30 min

    Bonjour, tout d’abord, merci pour ces conseils et pour votre site que je trouve vraiment superbe! Les conseils sont au top. J’aimerais vous poser une petite question! J’ignore pourquoi je ne parviens pas à relativiser. Je n’ai jamais conduit de ma vie, et j’ai commencé à faire quelques heures de conduite (4 heures) et même si j’ai quelque peu progressé, je trouve la conduite tellement difficile que ça donne envie de baisser les bras parfois! Pensez-vous que la fluidité et les facilités viendront avec le temps?? Est-ce qu’il est normale de galérer comme je galère?? J’espère sincèrement pouvoir arriver à progresser petit à petit en maîtrisant comme il le faut le volant, les pédales et tout le reste. J’angoisse…et ce stress peut me faire perdre mes moyens j’en suis consciente!

    • pilote on 1 juillet 2011 at 12 h 14 min

      Merci pour vos encouragements, le site va grandir peu à peu et j’espère qu’il pourra aider de très nombreuses personnes d’ici peu.
      Je comprends vos inquiétudes et sachez que vous n’êtes pas la seule à avoir l’impression que vous n’allez jamais y arriver. Beaucoup d’élèves qui n’ont jamais conduit avant leurs premières leçons d’auto-école se sentent vite débordés durant les premières heures à partir du moment où les moniteurs ne gèrent plus les pédales. Je crois que certaines personnes sont plus ou moins douées que d’autres mais il n’y a pas de fatalité : il faut bien comprendre ce que précisément vous n’arrivez pas à faire et y réfléchir posément en dehors des leçons. Voici quelques conseils :

      Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à demander à vos proches d’aller conduire sur un parking ou un lieu privé par exemple pour revoir tranquillement la maîtrise des commandes. Cela peut être déstabilisant au début de changer de voiture mais quelques heures au calme avec un parent ou un ami peuvent aider à régler de nombreux problèmes et surtout à prendre confiance en soi.
      Posez un maximum de questions pendant vos heures de conduite : chaque minute est précieuse et vous devez essayer d’absorber un maximum d’informations pour pouvoir les digérer ensuite.
      Changez si possible de moniteurs au sein de votre auto école de manière à avoir des points de vue différents sur vos difficultés et vos progrès.
      Soyez sûr de votre connaissance du code de la route : elle ne doit souffrir d’aucune hésitation

      Bon courage pour la suite de votre apprentissage !

  2. Mael on 3 juillet 2011 at 21 h 14 min

    Merci pour tous ces conseils! Votre site me donne de plus en plus confiance en moi, et les petites astuces sont vraiment superbes! Le seul hic me concernant, c’est que je n’ai malheureusement personne autour de moi qui puisse me faire conduire sur des parkings ou autre, et c’est vrai que c’est un avantage extrêmement positif! Beaucoup de ceux qui sont inscrits à l’auto-école ont déjà conduit. Mais je garde espoir, je commence déjà à être plus à l’aise avec les pédales et la boite de vitesse. Mon plus grand défi à l’heure actuel: parvenir à diriger comme il le faut la voiture car les écarts de trajectoires chez moi c’est fréquent! Quoi qu’il en soit, encore merci et continuez. Le site est tout juste superbe!

  3. quentin on 5 octobre 2011 at 19 h 55 min

    bonsoir quarante ans j ai commencé mon permis cela fait un an. J’ai eu mon code du premier coup en six mois ; j ai attaqué la conduite en sachant que je n avais jamais conduit donc grosse galère. Problème de trajectoire énorme maintenant mieux, problème avec les vitesses je n arrivais pas 0 les mémoriser maintenant ça va. Mais là j étais a 18 heure j ai arrêté 3 mois car problème d argent et la j ai repris mais panique a bord le moniteur me dit tu ne progresse pas tu n appliques pas les consignes en plus de ça je conduis avec le directeur il n y’a que lui. Il me dit gros probleme de coordination : c’est vrai j ai beaucoup de mal a fait plusieurs choses en meme tant. Gros découragement, pleurs… Pourtant j essaye vraiment d y arriver maintenant mes heures de conduite sont plutot sources d angoisses qu’avant. Comment faire pour progresser plus vite?

    • pilote on 11 octobre 2011 at 16 h 47 min

      Bonsoir,
      D’une part, je crois que vous devez vous mettre trop de pression et que cela engendre un trop-plein de stress durant les leçons, ce qui vous empêche de progresser. Je m’explique : vous parlez de votre âge, de problèmes d’argents et d’une progression apparemment assez lente dans votre commentaire. A vous lire, on a vraiment l’impression que vous avez une pression énorme sur les épaules concernant le permis de conduire. Même si c’est vrai et que c’est justifié (raisons professionnelles, budget serré, etc.), vous devez ne pas penser à vos soucis durant les leçons de conduite afin d’être pleinement concentré sur votre leçon. En effet, si des soucis ou des angoisses externes à la conduite surgissent durant les leçons, elles risquent de ralentir votre progression. Le vrai cercle vicieux est de croire que l’on progresse trop lentement (souvent, en se comparant aux autres alors que c’est toujours la dernière chose à faire) et de parasiter sa progression avec des idées noires en conséquence.
      D’autre part, essayez de travailler un peu en dehors des leçons de conduite. Il me semble important par exemple de noter toutes les conseils, critiques et autres remarques qu’à pu vous faire votre moniteur juste après chaque leçon (pour avoir les idées claires) et d’y penser un peu tous les jours afin de les appliquer avec plus de facilité lors des prochaines heures de conduite. Vous pouvez même pousser le travail plus loin en visualisant intérieurement des situations de conduite en fermant les yeux, et réaliser lentement les gestes à faire à des vitesses différentes : rétrogradage, virage, ronds-points etc.
      Enfin, si vous avez la moindre hésitation concernant une situation du code de la route, révisez le chapitre en question. Il faut que toute la théorie soit parfaitement digérée pour pouvoir conduire sans boulet au pied.

      Bon courage !

  4. chancely on 13 octobre 2011 at 8 h 22 min

    bonjour!
    j’ai tenu à laisser un ccmmentaire car, depuis qqjours je cherchais un site avec des conseils serieux et voilà c’est fait tout est bien expliqué (c’est comme avec le moniteur ), merci beaucoup.
    pour les messages precedents, je comprends tout à fait je suis exactement dans la meme situation, j’en suis à ma 4eme heure de conduite le moniteur dit qu’il y’a dejà du progres ce qui est bien mais je ne suis pas encore vraiment à l’aise trop de choses à faire et retenir en meme temps et du mal à gerer la trajectoiremais bon apparemment c’est c’est normal donc je garde espoir en esperant que ça aille mieux tres bientot.
    bonne journée

  5. Amel on 19 octobre 2011 at 13 h 13 min

    MERCI, MERCI !

    Je commence mes heures de conduite et ce fameux point de patinage, c’est une horreur lol !
    Je ne suis pas à encore l’aise mais ça va de mieux en mieux.

    Merci pour votre merveilleux site.

    • pilote on 19 octobre 2011 at 18 h 15 min

      Merci pour votre commentaire. Ne vous inquiétez pas, les premières sont toujours laborieuses, nous sommes tous passés par là ! Bon apprentissage.

  6. Mael on 20 octobre 2011 at 12 h 42 min

    Bonjour, j’ai passé mon permis aujourd’hui et je suis dans le doute le plus complet. A priori, je n’ai pas fait d’erreur éliminatoire et l’accompagneur de l’auto-école m’a dit que j’avais conduit en sécurité.Aucune intervention de l’inspecteur en tout cas.
    Seulement voilà, l’inspecteur a enchaîné les remarques: sur ma vitesse dans un premier temps (un peu trop elevé dans les zones 30 ou en agglomération); il m’a également fait remarquer que je prenais des risques lors de la manoeuvre imposée et il a failli appuyé sur le frein, mais j’ai mieux anticipé et j’ai freiné à temps puis je me suis rattrapé pour faire la manoeuvre en toute sécurité (même si elle était un peu ratée). Il m’a aussi fait des remarques sur les priorités en me demandant de mieux regarder, il m’a ensuite demandé de mieux contrôler l’utilisation des commandes (embrayage que je n’ai pas relâché assez vite en tournant à une intersection) et j’ai manqué une direction en prenant un rond point, mais je me suis rattrapé immédiatement (mon accompagnateur m’a dit que ça ce n’était pas trop grave), j’ai également pris la seconde à droite au lieu de prendre la première à droite: mauvaise prise d’infos.
    Du coup, toutes ces petites erreurs me font dire que le permis risque de me passer sous le nez. Toutefois l’inspecteur a par la suite dit à mon accompagnateur que j’étais très dynamique. Je ne sais pas trop quoi penser…l’attente est dure :S!
    Je reste positive quoi qu’il arrive c’est certain. Hormi ces erreurs, qui peuvent peser lourd je le sais, ma conduite était fluide. J’ai bien réussi la manoeuvre choisie, les questions, les arrêts, conduite éco parfois, coutoisie également, j’ai fait mes contrôles, réussi la conduite autonome…enfin bon. Ils savent que notre conduite n’est pas parfaite et que le stress peut nous faire défaut…mais bon ça fait beaucoup de négatif pour moi n’est-ce pas?

    • pilote on 21 octobre 2011 at 16 h 01 min

      Bonjour,
      C’est vrai qu’il y a beaucoup de points négatifs, et c’est dommage parce que vous semblez bien conduire (vous êtes « dynamique » et conduisez en « sécurité »).
      Prenons point par point :
      – Les remarques sur vos erreurs d’allures vont vous faire perdre des points mais devraient passer.
      -Les risques pris dans la manoeuvre sont pour moi les « gouttes qui font déborder le vase », même si vous avez ensuite réagi à temps.
      -Les remarques concernant les commandes et le regard devraient également vous coûter des points.
      -L’erreur au niveau du rond-point n’est pas grave.

      Résumons, ça semble tout juste insuffisant, sauf si ‘inspecteur était indulgent et a senti que votre « base de conduite » est vraiment bonne.

      Je vous souhaite la meilleure des réponses. @+

      • Mael on 22 octobre 2011 at 13 h 37 min

        Merci beaucoup pour votre réponse. Vous avez vu juste: le permis m’est encore passé sous le nez 🙂 mais je ne désespère pas de l’avoir, bien au contraire. Toutefois, j’ai été drôlement surprise en voyant que l’inspecteur a considéré que j’avais commis trois fautes éliminatoires: pour appliquer la réglementation, partager la chaussé et maintenir des espaces de sécurité: n’est-ce pas un tantinet injustifié au vue de ce que je vous ai exposé? Dans les observations, l’inspecteur a inscrit: changement de direction interdit intervention = je suppose qu’il voulait parler d’une intervention verbale parce qu’il n’y a pas eu d’intervention physique en tout cas, heurt du rétroviseur (?) et excès de vitesse. Enfin bon, je le prends le plus positivement possible mais il est vrai qu’on a parfois le sentiment d’être noté de façon un peu aléatoire. D’ailleurs j’ai eu du mal à comprendre pourquoi la totalité des points ne m’a pas été attribué pour les vérifications du véhicule ayant pourtant répondu parfaitement à toutes les questions. Ils sont dures parfois les inspecteurs: pas toujours courtois, parfois très non-chalands et en plus pas très indulgents…je sais que j’ai mérité cet échec mais je ne m’attendais absolument pas à voir trois « E »!

        • pilote on 28 octobre 2011 at 17 h 08 min

          Bonsoir,
          Effectivement, vous semblez être tombée sur la sévérité incarné ! N’oublions pas que les inspecteurs sont des êtres humains qui jugent avec le plus d’impartialité les candidats mais qui sont eux aussi susceptibles de commettre des erreurs d’appréciations. Ceci étant dit, il faut malgré tout se plier à leurs jugements, et je suis certain qu’il il y a certainement de bons enseignements à tirer des remarques que vous avez reçu.
          Ce sera donc pour la prochaine fois, gardez cet esprit et tout ira bien.

  7. Mizu on 29 décembre 2011 at 10 h 28 min

    Bonjour,

    ça doit être ma 9ème heure de conduite et depuis le début, je trouve que c’est une galère totale. Surtout depuis que j’ai les pédales depuis déjà deux heures de conduite. En ayant le volant pour apprendre à bien tourner, tout allait bien mais quand j’ai les pédales avec le point de patinage à trouver, c’est une catastrophe. J’ai eu une heure de conduite ce matin même et je me suis faite limite réprimandée par mon moniteur me disant que j’avais fait n’importe quoi. Ca m’a beaucoup déstabilisée, j’ai un peu perdu les moyens car j’ai beaucoup calé ou alors je lâche l’embrayage un peu trop tôt et j’en passe. Bien qu’on m’ait dit qu’il y avait du mieux (ce que moi, je ne trouve pas) car j’arrivais parfois à bien démarrer et à changer de vitesse, il y a quand même beaucoup de moments où je vais trop vite etc. Je ne suis pas dynamique me dit-on. Je suis découragée, je me demande si c’est normal. Bien qu’on m’ait répété plusieurs fois la même chose, parfois j’y arrive, et parfois non. Mon moniteur ne le comprend pas et moi je ne sais pas quoi dire. Ca augmente maintenant encore plus mon angoisse…

    • pilote on 9 février 2012 at 19 h 10 min

      Bonjour,
      Ne soyez pas fataliste, vous allez y arriver avec un peu de volonté. Essayer de trouver une manière de graver vos erreurs, mais surtout les solutions dans votre esprit. Vous pouvez essayer par exemple de noter vos erreurs sur une feuille après chaque heure de conduite et d’y réfléchir sereinement afin de trouver plusieurs solutions. Repensez y ensuite quotidiennement.

      N’hésitez pas à poser vos questions ici, bon courage !

  8. lauraa on 22 janvier 2012 at 10 h 02 min

    Votre site est génial moi qui stress pour ma première heure de conduite bah je comprends très bien vos explications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *